Goutte d'eau invisible, transparente, fragile,

insaisissable, ta présence est secrète et silencieuse

 

Montgolfière en miniature, détournée par l'attraction terrestre,

tu te métamorphoses, tantôt gaz, tantôt liquide, tantôt solide,

tantôt nuage, tantôt rivière, tantôt glacier.

 

Tu es aussi musique :

Clapotis des vagues, gargouillis dans la gouttière,

grondement de la rivière qui grossit,

joyeux conciliabule de la fontaine.

 

Tu es mouvement :

Ruissellement qui fertilise la terre,

bouillonnement de la source,

tourbillon emporté par le vent, nuage de brume au-dessus

des chutes du Niagara.

 

Tu es le temps qui passe :

Tu t'égouttes goutte à goutte; comme le sablier,

tu comptes, seconde après seconde, le temps qui s'égrène,

construisant silencieusement stalactites et stalagmites.

 

Tu sers très souvent à exprimer nos idées qu'il faut encore

rincer à l'eau claire, comme le disait Fancis Ponge :

« Se ressembler comme deux GOUTTES d'eau,

on n'y voit GOUTTE, c'est la GOUTTE d'eau qui a fait

déborder le vase ».

Et c'est ainsi que grâce à la GOUTTE d'eau,

les petits ruisseaux font les grandes rivières.

 

Cécile